Campli se situe à environ 10 km de la Province de Teramo. C’est une petite ville historique et artistique, riche d’oeuvres d’art des peintres Giacomo da Campli, Cola d’Amatrice, Giovanbattista Boncori, Donato Teodoro et Vincenzo Baldati et d’autres artistes de l’Ecole de Giotto et Raphaël.
La Place Principale est caractérisée par des monuments importants datant du XIVème siècle : l’Eglise Ste Marie en Platée et le Palais des Parlements.
Dans l’église nous pouvons admirer l’autel du St Sacrement datant du XVIème siècle, une Madone en bois, les tables de Cola Amatrice et la crypte décorée de fresques du XVème Siècle. Le long de l’Avenue, nous pouvons admirer les Maisons “Del Medico” et la “Maison de la Pharmacie” avec des cours, arcades et fenêtres en style Renaissance. L’Eglise St François du début du XIVème Siècle, celle de St Jean du XIVème Siècle et la Porte Orientale ou Angevine de la même période, sont tout aussi importantes.
Une oeuvre architecturale importante de la ville de Campli est “La Scala Santa”, c’est-à-dire l’Escalier Saint, fermé pendant des tas d’années, ensuite restauré par Doct. Tilde Di Giacinto, et finalement vers l’an 1995 il fut de nouveau mis à la disposition des fidèles. Les 28 marches sont construites en bois. Les fidèles désireux d’être absolus de leurs péchés doivent les monter à genoux en priant. Tout en montant, on peut admirer les peintures relatant la passion du Christ et représentant les étapes de la vie de Jésus vers la Croix et ainsi revivre symboliquement sa souffrance.
Dans les environs se trouve le bourg de Campovalano, connu pour son Eglise St Pierre avec un sarcofage datant du Vème Siècle après JC représentant les scènes de l’Ancien Testament. La Nécropole “Picena” est également très connue, on y a retrouvé des tombes datant du 8, 9 et 10ème Siècle avt JC. Vers la moitié du 8ème Siècle, les tombes funéraires étaient enrichies par des vases en bronze, en céramique, bijoux et armes ; selon que les tombes étaient masculines ou féminines.
Campli est une ville très ancienne et était déjà importante pendant l’époque romaine et médiévale. Son développement s’est accentué au maximum vers l’an 1500 et 1600, quand elle devint le fief farnésien et siège épiscopal. Par la suite elle fut sous la domination des Bourbons, ensuite dévastée par un tremblement de terre, la population fut décimée par une épidémie de typhus, et plus tard les Archives Communales furent détruites par des brigants.